Psychophobie

Buffy et les neuroatypies : Anya et les personnages secondaires (4/7)

Je vais finir le tour des personnages humains, avec Anya et Marcie Ross (qui n’apparaît que dans un épisode mais que je trouve importante).

Je parlerais aussi de Dalton, un personnage secondaire, de vampire. Cependant, c’est un vampire qui a gardé son humanité (et qui mentalement n’a rien d’un vampire), donc cela me semble plus pertinent de le mettre ici.

Anya

anya-bunny-buffy

Anya est totalement atypique dès le début, mais cela s’explique (au début) par le fait qu’elle a vécu mille ans, et que pendant ce temps elle était un démon de la vengeance. Du coup, même si elle travaillait constamment avec des humains (qui lui faisaient des souhaits de vengeance ou qu’elle punissait), elle n’avait aucune relation personnelle avec eux.

Anya a des difficultés à comprendre le rapport des humains à la mort (par exemple la mort de Joyce). Lors d’Haloween, elle se déguise en lapin parce que pour elle (qui a la phobie des lapins), ce sont les êtres les plus terrifiants. Elle ne comprend pas qu’il est socialement attendu de se déguiser en un monstre terrifiant pour des humains. Bref, elle interprète littéralement la consigne de déguisement et ne comprend pas l’implicite derrière.

De même, elle dit tout ce qu’elle pense, tout ce qu’elle a envie de dire, y compris à propos de sa vie sexuelle ou lorsque ça critique quelqu’un. Elle n’a aucun tact. On ne sait pas si elle ne comprend pas ces règles sociales ou si elle s’en fiche. Un peu des deux, peut-être.

Bref, Anya se comporte comme une personne neuroatypique (par exemple autiste) qui ne ferait aucun effort d’adaptation (et ne se poserait même pas la question). C’est un des aspects qui me la rend totalement sympa, d’ailleurs.

La série montrera des flash-backs de sa vie passée, il y a mille ans, juste avant qu’elle ne devienne un démon. Dans le village où elle vivait, elle ne s’entendait déjà pas avec les gens, qui la trouvaient exaspérante. Et elle n’avait déjà pas de tact.

Il est donc probable qu’elle ait toujours été comme ça et ne soit pas neurotypique du tout.

Tout comme Willow et Faith, Anya a commis des crimes. Probablement des milliers de fois pendant sa longue vie. Après tout, elle était un démon de la vengeance. On sait qu’elle a fait perdre leur pénis à des hommes, qu’elle en a transformé un en troll. Dans la saison 7, on voit Anya transformer un homme en ver géant, et envoyer une araignée démoniaque tuer douze garçons (qui ont humilié collectivement une fille).

Quoi qu’on pense de ses actions en tant que démon de la vengeance, le fait qu’elle fasse ça n’est jamais présenté en lien avec sa neuroatypie. Et elle a des raisons cohérentes de le faire : sa mission, sa conscience professionnelle (de son point de vue, démon de la vengeance est un travail où elle donne le meilleur d’elle-même), sa haine des hommes qui ne respectent pas les femmes.

Encore une fois, on voit bien qu’il est possible d’avoir des personnages neuroatypiques qui commettent des actes discutables ou maléfiques, sans pour tomber dans le cliché des « criminels fous » ou des « fous qui font n’importe quoi sans raison ».

Giles

05giles

Le cas de Giles est plus ambigu. C’est difficile de savoir, parce qu’il est décalé du reste du groupe. Il est plus âgé (ils sont tous ados, c’est un adulte d’âge moyen), avec une relation hiérarchique ou au moins de mentor. De plus, il est étranger (britannique), et il a été élevé dans un milieu aristocratique, formé pour être observateur depuis le début.

Je partage l’hypothèse d’un de mes amis (aussi fan que moi). Giles incarnerait la personne neuroatypique partie à l’étranger, et qui cache ses bizarreries derrière son origine étrangère.

C’est possible. Il est vrai que pas mal de personnes neuroatypiques (notamment autistes) vont vivre dans un autre pays une fois adultes, et que leur différence est mise sur le compte de la différence de culture par les gens.

Je n’ai pas d’avis perso sur la question (pas assez d’éléments).

Marcie Ross, la fille invisible

marcieross2

Marcie est une élève du lycée de Sunnydale, qui est devenue littéralement invisible, par un effet magico-quantique, à force d’être ignorée par les autres élèves (en particulier Cordelia et ses amies).

Marcie est tellement ignorée que les gens ne prennent même pas la peine de se moquer d’elle ou de la mépriser.
Elle tente de participer aux discussions de Cordelia et ses amies, qui ne la voient littéralement pas. Au point que Marcie dit quelque chose, personne n’entend. Un instant après, Cordelia dit la même chose (sans s’en rendre compte donc), et tout le monde rit.

De plus, Xander et Willow (qui ont été pendant un an avec elle en cours) ne se rappellent pas non plus d’elle. En cours, les profs ne la calculaient pas non plus lorsqu’elle levait la main.

Marcie vit donc une version extrême de l’effet plante verte (jusqu’à devenir réellement invisible donc). Enfin, version « extrême », pas tant que ça en fait. J’ai souvent vécu l’effet plante verte. Et la manière dont les gens ignorent Marcie dans la série est un peu exagérée (par rapport à l’effet plante verte réel), mais seulement un peu.

La série n’affirme pas directement que Marcie est neuroatypique. Cependant, la plupart du temps, les personnes qui subissent un effet plante verte le sont (surtout à ce point). De plus, Marcie est blanche, valide, mince, belle (selon les standards)… donc il n’y a aucune raison (autre que la neuroatypie) pour que les gens l’ignorent comme ça.

De plus, la manière dont Marcie tente d’interagir, en vain, avec Cordelia et ses amies est familière pour moi.
Elle tente de s’adapter aux sujets de conversation et à la manière de s’exprimer de ses interlocutrices, et elle le fait parfaitement en apparence. Pourtant, rien n’y fait. Elle reste complètement ignorée.

Cette situation m’est souvent arrivée, et c’est en rencontrant une personne autiste âgée que j’ai compris. C’est parce que les neurotypiques attendent qu’on communique à leur manière, au niveau non-verbal (contact visuel, expressions faciales, intonation, etc). Ce que moi je ne fais pas (puisque je suis pas neurotypique, logique). Du coup, sans réfléchir, ils ne me calculent pas, ne considèrent pas que je suis en train d’interagir avec eux. Et dans le meilleur des cas, ils répondent « oui oui » ou « tu as raison » ou « d’accord » à un truc que je dis, avant de continuer à parler entre eux sans moi.

Pour moi, c’est clairement ce qui arrive à Marcie. Comme je disais, il n’y a aucune autre raison que ça pour qu’elle soit ignorée à ce point et de cette manière spécifique.

La série montre à quel point cette situation a été une violence pour Marcie, qui devient invisible et désespérée. Et c’est vrai, c’est une grande violence. Perso, je trouve ça pire que de se faire cracher sur la gueule, et j’ai vécu les deux (c’est un avis subjectif).

La série montre aussi que la situation de Marcie est en réalité très courante. En effet, à la fin de l’épisode, Marcie est placée par le gouvernement dans une classe d’élèves invisibles. Et dans la saison 7, Buffy (qui travaille maintenant au lycée) voit en direct une élève devenir progressivement invisible, et la sauve de justesse. L’élève en question est d’ailleurs surprise et lui dit « Mais vous me voyez ? « .

Dans la réalité, l’effet plante verte est en effet répandu pour les personnes neuroatypiques.

Dalton

Dalton_II

Ce vampire apparaît, brièvement, dans la saison 2. Il est notable, car c’est le seul vampire qui est présenté (explicitement) comme n’étant pas du tout maléfique. On le sait, parce que le Juge, un démon qui détruit toutes les personnes (humaines ou pas) trop bonnes et ne laisse que les personnes les plus maléfiques, le tue.

On ne voit jamais Dalton chasser, il s’enfuit plutôt que d’affronter Buffy. Et si il travaille pour Spike, il se contente d’obéir à ses ordres (aller chercher une relique, traduire des textes…) et n’est finalement que spectateur passif de ses crimes. Dalton est donc clairement psychologiquement atypique… chez les vampires.

Et probablement chez les humains aussi. C’est un rat de bibliothèque, assez craintif et timide, et c’est aussi un « génie » (d’après Spike), capable de traduire des textes très complexes et très anciens.

D’ailleurs, Spike l’exploite en l’obligeant à travailler pour lui. Lorsque Dalton ne parvient pas à donner des résultats assez vite, Spike le frappe et le menace (devant Drusilla qui ne dit rien).

Spike semble également penser que puisque Dalton est « un génie », il n’a qu’à claquer des doigts pour traduire n’importe quel texte. Une fois, Spike frappe Dalton qui a échoué… et apprend que le texte étant crypté, Dalton n’y pouvait rien sans avoir la clé de cryptage.

Comme quoi, même chez les vampires, les « intellos » (comprendre : les neuroatypiques trop intelligents) sont exploités, méprisés et violentés par les autres.

De plus, Dalton symbolise aussi la personne (par exemple autiste) qui se retrouve dans un contexte social très violent où elle n’a rien à faire, ne parvient pas à se comporter comme il faut, et se prend donc des coups.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s