Psychophobie

Les oppressions à l’école dans Buffy

La série nous montre du harcèlement scolaire, de l’exclusion sociale (ouverte, ou sous forme d’effet plante verte), et plus généralement, s’attarde beaucoup sur la pyramide du pouvoir dans le lycée de Sunnydale.

On voit Xander être impopulaire, et du coup harcelé par Cordelia et ses amies, et par les sportifs (comme Larry). Il est aussi méprisé par le proviseur et beaucoup des adultes.

En effet, Xander a beau être l’archétype du mec normal sur presque tous les plans, il a tout de même un tort du point de vue de ses harceleurs : sa famille est pauvre. La majorité des autres élèves semblent de classe moyenne (Buffy, Willow), alors que Cordelia et ses amies sont très riches. On le sait parce qu’il n’a pas les moyens d’aller à l’université (cela explique probablement qu’il ne fasse aucun effort en cours au lycée, puisque de toute manière ça ne changera rien au bout). On voit aussi qu’il ne peut pas se payer un déguisement à Halloween (on lui fera cadeau). Et qu’il vit dans la (petite) cave de ses parents.

Cordelia et ses amies (qui sont extrêmement riches) ne se privent pas de le rabaisser sur ce plan, par des remarques assassines sur le manque d’argent de sa famille ou sur son manque d’avenir universitaire. On voit d’ailleurs Cordelia et ses amies faire ça à d’autres gens régulièrement, et il est sous-entendu que ça dure depuis des années.

En plus de ça, il ne fait pas partie d’une équipe de sport, et n’est pas spécialement viril, ce qui suffit pour que les sportifs (qui sont traités comme une caste supérieure) se défoulent sur lui. Et pour couronner le tout, il choisit de rester ami avec Willow (autiste et surdouée), et sera ami avec Buffy (qui sera vite marginalisée). Contrairement à beaucoup de neurotypiques, il n’abandonne pas ses amis quand ils deviennent impopulaires pour protéger sa propre place dans le groupe.

Une fois qu’il aura quitté le lycée et travaillera dans le bâtiment, Xander s’intègrera socialement sans problèmes, ce qui laisse entendre que c’était avant tout sa classe sociale inférieure qui l’excluait au lycée…

On voit Willow subir de l’exclusion sociale (quasi-totale), du harcèlement scolaire et être exploitée par les autres élèves et le proviseur, tout ça par psychophobie (cf l’article sur Willow).

Dans l’épisode The Pack, on voit un groupe de quatre ados (deux garçons et deux filles) qui humilie collectivement un garçon au zoo (Lance). Et ils font clairement ça tout le temps.

Après avoir humilié Lance, ils lui proposent d’aller ensemble entrer dans la zone interdite (et d’être ses amis). Il accepte, probablement parce qu’il a peur, qu’il y a l’effet de surprise (c’est très déstabilisant que des personnes t’agressent puis se disent amicales l’instant d’après), qu’il a des difficultés à dire non et à se défendre…

D’ailleurs, je n’en suis pas absolument certain, mais Lance m’évoque beaucoup un ado autiste. Le fait qu’il soit isolé, qu’il ait un grand intérêt pour les animaux (qu’il dessine), qu’il soit traité en victime, son langage non-verbal… vont dans ce sens. Ce n’est pas une certitude (on ne voit qu’une fois le personnage et il est peu développé). Mais vu le ton général de la série ce serait logique.

J’ai déjà évoqué Marcie Ross, dans les articles précédents. Elle a subi un effet plante verte tellement important que les gens ne la voyaient pas du tout, ne se rendaient pas compte de sa présence, ne se rappelaient pas d’elle. Du coup, elle est devenue littéralement invisible. Et ce n’est pas la seule, la série nous montrera des dizaines d’ados invisibles dans le même cas…

Dans la saison 6 et 7, on verra le personnage d’Andrew, qui avait été stigmatisé, harcelé et exclu à cause de son orientation sexuelle et parce qu’il est efféminé.

Le discours de Buffy à Jonathan, dans le clocher

Ce qui amène au personnage de Jonathan. Lui, pour le coup, son tort, c’est d’être (très) petit. Il semble à peu près dans la norme sur tout le reste, mais cet élément suffit pour en faire une victime du groupe… Aussi bien des filles que des garçons d’ailleurs.

Ce personnage mérite qu’on s’attarde dessus. Déjà, il réapparaîtra régulièrement dans la série. Et surtout, à la fin de la saison 3, on le verra monter dans le clocher, pour se suicider (avec un fusil). Buffy croira d’ailleurs qu’il voulait commettre une tuerie de masse pour se venger de ses harceleurs, avant de comprendre ses intentions. Et elle le sauvera.

buffy-and-jonathan

Mais elle lui servira aussi un discours assez problématique sur le harcèlement… Jonathan fait remarquer, ironiquement, à Buffy que « c’est un fardeau d’être belle et athlétique ». Et que répond Buffy ?

Elle dit à Jonathan qu’elle a des problèmes, que tous les élèves (même les plus populaires et beaux) ont des problèmes. Elle relativise donc implicitement les problèmes de Jonathan (harcèlement). Et elle met ces problèmes sur le même plan que ceux des élèves qui harcèlent Jonathan ou laissent faire en silence. Elle lui dit tout ça alors qu’il est au bord du suicide.

Niveau indécence, ça se pose là… De plus, Buffy raisonne comme si il n’y avait que des individus isolés qui ont tous leurs problèmes, et qu’il n’y avait aucun rapport de pouvoir entre eux. Alors que si. Ce que vit Jonathan ce n’est pas juste « la vie » ni des gens méchants isolés (qui ont des problèmes aussi importants). C’est la violence de tout un groupe (et de ses individus dominants) contre une personne marginalisée.

Et la série valide ce discours, car nous, on sait que Buffy a effectivement plein de problèmes (comme tueuse), et que les autres ont des problèmes (Buffy entend temporairement les pensées des autres). De plus, Jonathan n’a rien à répondre, et on a une musique d’ambiance pour le discours de Buffy. L’épisode donne donc raison à Buffy.

C’est ça qui me choque, et non le discours de Buffy en soi (discours assez logique vu sa personnalité). Je n’ai pas de problèmes à ce que des personnages (y compris les « gentils » de l’histoire) tiennent des propos banalisant le harcèlement, ou dans d’autres contextes, des propos racistes, homophobes… Les personnages n’ont pas à être parfaits et leur discours non plus.

Ce qui importe, c’est que la série valide ou non le discours en question. Et là, elle le fait.

Conclusion

Bref, la série nous montre le côté toxique (et notamment psychophobe) du milieu scolaire dans nos sociétés occidentales, sans mettre de miel dessus, et globalement sans chercher à excuser les harceleurs, sans glamouriser ou esthétiser le truc…

La série évite aussi de montrer les harceleurs comme des personnes isolées (presque chaque fois, ce sont des groupes), ou comme « fous » ou mentalement instables. Elle montre que le harcèlement vise des personnes qui sortent de la norme, et non pas n’importe qui de manière aléatoire. Ce sont des personnes (très) riches qui s’en prennent à des personnes pauvres, des neurotypiques qui s’en prennent à des neuroatypiques, des personnes dans les canons de beauté qui s’en prennent à un garçon petit…

C’est important, parce qu’en entendant le discours dominant, on pourrait facilement croire qu’il s’agit d’élèves isolés (n’importe lesquels) qui s’en prennent à d’autres élèves (n’importe lesquels aussi) par simple méchanceté.

La série montre aussi les effets de cette violence. Marcie devient invisible et sombre dans le désespoir. Et à la fac, on verra Willow continuer à douter de sa valeur, à se considérer elle-même négativement comme « une intello »…

Même si la série s’en sort bien sur le sujet dans la plupart des épisodes concernés, elle se vautre (à mon avis) dans la scène du clocher entre Buffy et Jonathan, en diffusant un message plus que moyen. C’est dommage, car c’est la seule scène avec une tentative de suicide liée au harcèlement d’une part, et la seule scène où le harcèlement est directement discuté par les personnages d’autre part (le reste du temps il est montré mais pas discuté).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s